Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mes petits détails de lecture (surtout BD), petits détails de vie

X Men 116

5 Octobre 2006 , Rédigé par Le steph Publié dans #comics

Je ne lis pas le mensuel X Men à chaque publication. Je l'achète en fonction des story-arcs diffusés. Ce numéro de X Men se compose de trois épisodes distincts de l'univers mutos. Je m'y suis attelé car la première histoire est le début de Decimation.

J'avais consacré, il y a quelques semaines, une chronique à House of M (voir ici). En deux mots, à la suite d'un accés de folie de la Sorcière Rouge, la réalité avait été changé et les mutants dominaient le monde. Chacun ayant oublié la réalité passée sauf Wolverine qui va convaincre petit à petit les anciens Xmen. Se rendant compte que son plan tourne court, la pauvre Sorcière change son fusil d'épaule et décide de rayer le gène mutant de la surface de la Terre. depuis cet épisode, préalablement des milliers,les mutant ne sont plus qu'une quantité infinitésimale.

 Decimation, ce nouvel arc y fait suite. Dans les grandes métropoles de la planète, c'est la chasse aux anciens mutos. De plus, c'est le remue-ménage à l'institut Xavier, entre les recherches pour retrouver tel ou tel héros et les réactions des parents des jeunes pensionnaires ("est-il encore mutant ?" ). Les anciens amis se déchirent (Tornade et Cyclope). En secret, une organisation (d'état ?) secrète relance le projet "Sentinelle" (les robots chasseurs de mutations)...
De la même manière qu'il parvient avec Dardevil à maintenir l'intérêt de la série, le scénariste Bendis réussit le coupe de force de prolonger l'effet de surprise. Contrairement à ce que beaucoup redoutaient (dont moi-même), nous n'avons pas eu droit au rève collectif. Il poursuit son fil conducteur en gardant intact l'attrait pour sa révolution scénaristique, voire il réussit à replonger les X Men dans l'ambiance paranoïaque de leur début quand ils étaient des parias de la société et non des nantis protecteurs des humains et surhumains.  De plus, les réactions des mutants devenus homo sapiens est assez riche autant sur le plan psychologique que sur le plan purement physique (Pauvre Colosse !). S'ajoute à cela la réactivation des milices humaines. J'attends la suite...



Les deux autres histoires ont pour moi un intérêt bien moindre.

Le deuxième arc fait intervenir Helions, un "New X men" dans une histoire en cours. Son équipe est sous la coupe d'un méchant de plus : le Kingmaker. Elle s'en libère pour rejoindre leur protectrice Emma Frost, la directrice actuelle de l'Institut Xavier.

Le troisième récit est indépendant est sert un peu de bouche-trou. Quelques uns des principaux X-men se retrouvent dans la salle des dangers et doivent éliminer l'un d'eux. Il ne  faut pas avoir inventé la machine à cambrer les bananes pour comprendre qu'ils ne vont pas s'entretuer. Dons scénaristiquement il n'apporte rien. Graphiquement Neal Adams assure le minimum syndical. Dispensable !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article