Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mes petits détails de lecture (surtout BD), petits détails de vie

Battle Hymn de C Moore et J Haun

16 Septembre 2006 , Rédigé par Le steph Publié dans #comics

Quand on arrive chez une connaissance proche, on est tout de suite à l'aise. C'est même limite si l'on n'a pas ses charentaises bien rangées dans un placard qui attendent sagement. Par contre, quand nous allons pour la première fois rendre visite à une nouvelle relation, on est moins à l'aise qu'à l'accoutume mais il y a tout le trouble de la nouveauté.



Avec le monde des supers héros, c'est un peu similaire. Quand on se présente dans la demeure de Bruce Wayne ou à l'appart de Peter Parker, on est un peu chez nous mais cela manque un peu du piment de la surprise. Mais quand de nouvelles têtes se présentent, on attend tout et parfois la bonne surprise est au rendez-vous (les Watchmen bien entendu ou, à un moindre niveau, Classwar).



Avec Battle Hymn, il s'agit d'une double nouveauté : tout d'abord, l'éditeur Bamboo, récemment débarqué dans le monde des comics (j'avais lu chez le même grossiste "Spyboy" sympa mais sans plus) ; ensuite le récit one-shot  qui présente un groupe de super héros au tournant de la Deuxième Guerre Mondiale. La fine équipe se compose d'un super patriote nord-américain, son alter-ego britannique, un homme issu des fonds marins, un homme atomique, un autre très rapide. Tout ce petit monde gravitant autour d'une femme aussi "sexy" que Jessica Jones (C'est dire).  Ils ont tout  pour vaincre l'Allemagne nazie. Mais le verni se craquelle rapidement et tout part à vaux-l'eau... jusqu'au chaos final.



L'idée pourrait être des plus riches et attractives si ce n'est que l'on passe son temps à comparer avec des sup'héros déjà existants et ayant déjà fait leurs preuves chez DC ou Marvel... Car le parallèle est inévitable avec Captain America ou Namor, Aquaman ou Flash... et il faut bien reconnaître que les nouveaux venus n'ont pas le charisme des anciens... même si dans le scénario ce sont de sacrés tombeurs...



L'histoire prend le temps de s'installer ce qui n'est pas désagréable mais tout s'accélère sans trop de raison et l'histoire atteint son paroxysme en grillant un peu rapidement ses dernières cartouches.
Le graphisme est sympa mais sans plus, faisant un peu penser à celui de Bendis dans "Torso". Un bon point sur ce plan-là, la couverture teintée dans un joli sépia.

Une fois l'album refermé, on reste un peu sur notre faim ayant l'impression que les auteurs sont passés à côté de quelque chose qui aurait pu être très sympa. Et qui, pour une fois, aurait mérité d'avoir un ou deux volumes supplémentaires pour fouiller la psychologie des personnages afin de dépasser le stade de la comparaison... Dommage !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ro 17/09/2006 21:40

Merci pour cet avis, il correspond exactement à ce que je cherchais à lire sur ce comics. Je l'avais en effet repéré depuis un moment, étais intéressé par son pitch mais craignais d'être déçu. A lire cet avis, je sais que si je finissais par l'acheter, je le trouverais pas mal sans plus et aurais sans doute regretter mon achat. Merci donc.