Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mes petits détails de lecture (surtout BD), petits détails de vie

Catwoman à Rome

28 Juin 2006 , Rédigé par Le steph Publié dans #comics

Sur certains topics de forum consacrés au Batman, certains se gaussent de la faiblesse graphique (selon eux) de Franck Miller. Que l'on aime ou non sa patte (moi j'adore), on se doit de reconnaître qu'il a permis de remettre de l'ordre dans l'univers du Dark Knight avec Batman Year One et Dark knight return. Les autres scénaristes ont dû prendre en compte ces deux bornes.


Tim Sale et Jeff Loeb ne sont plus des débutants et ont déjà eu cette démarche de relanch auprès d'autres sup'hér (Dardevil, Hulk...). Avec le Bat, ils ont eu la bonne idée avec Halloween et Dark Victory, de se replacer pile dans la chronologie quelques temps après Vengeance Oblige.


Les Américains addict au spin off savent décliner les séries et rendre indispensables les personnages secondaires. Nous y avons droit ici dans « Catwoman à Rome » à une petite visite de la cité italienne où la superbe féline s'est mise au vert à la suite de ses ennuis gothamiens dûs aux péripéties de Long Halloween. Elle s'y rend donc accompagnée d'un improbable Sphinx faussement naïf pour mener une enquête qui, dans un premier temps, est le cadet des soucis du lecteur.

L'intérêt pour celui-ci étant de repérer les clins d'oeil au mythe et à la chronologie de l'univers batman comme par exemple quand Bruce Wayne devait inviter Selina Kyle (Catwoman) à aller au cirque (scène au cours de laquelle Batman rencontre Robin dans Dark Victory). Mais progressivement l'intrigue prend le dessus et nous renseigne sur l'origine de la femme-chat. Même si les récits de Loeb ont tendance maintenant à tourner au procédé (avec apparitions "cameos" de différents personnages), l'histoire, ici, est fluide et assez efficace avec de bonnes surprises disséminées au fil des cases.

Le graphisme de Sale est comme toujours original et efficace et nous présente une Catwoman aussi intéressante dans son uniforme de cuir que dans sa tenue en civil (juste vêtue d'un drap au lever...)


Seule petite étrangeté, l'apparition de super-méchants (l'Epouvantail et Mr Freeze) qui, dans la chronologie citée plus haut, ne sont pas encore apparus...

 

Article non définitif

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ÉLias_ 08/07/2006 17:34

Maintenant que je commence à être un peu familier avec le travail du tandem, je pense que je prendrais certainement beaucoup de plaisir à cette nouvelle revisitation du mythe. Malgré la formule un peu trop calibrée désormais des scenars de Loeb, je suis sûr que le dessin de Sale réserve comme toujours son lot de passages superbes, dynamiques et inventifs.

É.

Stéphane 30/06/2006 21:01

hum hum colin ?le steph

a-yin 30/06/2006 17:37

J'ai beaucoup aimé cet album :) le trait de Sale est cette fois plus assuré aussi.

colin 29/06/2006 15:29

hum hum...