Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mes petits détails de lecture (surtout BD), petits détails de vie

House of M

18 Mai 2006 , Rédigé par Le steph Publié dans #comics

En principe, les deux bulldozers de l'édition de comics, DC et Marvel, utilisent régulièrement deux armes de destruction massive pour  relancer l'intérêt de leur lecteurs et accessoirement ...booster les ventes : les "relanch" et les "Cross over".
[Les "relanch" consistent à recommencer une série mythique du début afin d'impliquer les jeunes ou les nouveaux lecteurs. Par le passé, il y a eu plusieurs essais. de refondations chez DC (Batman year oneAll star) et chez Marvel (Les différents Ultimates).
Les cross over représentent une union de super Héros, allant du duo (avec en grand classique le vieux couple Superman/Batman) au conglomérat de muscles et de super pouvoirs qui tourne souvent au pudding indigeste. ]


Aussi quand j'ai appris que HOUSE OF M, l'évènement de l'année de la maison des idées était un cross over, j'étais un peu méfiant. D'autant plus que l'histoire est publiée dans de nombreuses publications Marvel et avec un nouveau fascicule éponyme.

 
L'histoire en simplifiant (ce n'est pas facile)... Depuis quelques numéros d'X-men ou d'Astonishing X-men, la Sorcière Rouge, la fille de Magnéto, n'est pas en forme, c'est le moins que l'on puisse dire, elle essaie de changer la réalité (son pouvoir mutant) de façon de plus en plus poussé et de plus en plus catastrophique. Le summum arrive avec le n°1 de House of M, c'est le véritable commencement de la série où après une réunion de tous les supers-héros (X-men, Avengers...), la jeune fille tourmentée disparaît et change entièrement la réalité en recréant un monde plus favorable à son esprit tourmenté. Dans cet univers parallèle, Magnéto a gagné le conflit contre les homo sapiens et les mutants dominent maintenant le monde, les simples hommes vivent sous leur joug. Génosha est passée de l'état de ruine à celui de Capitale de la monarchie. La plupart des différents héros mène une vie idyllique et a l'air de se plaire dans ce nouveau monde. Ils ont tout oublié... tous sauf visiblement ce bon vieux Logan qui termine l'air étonné une douce nuit avec Mystique...
Dans les autres publications Marvel, on retrouve les personnages mythiques vus sous l'angle HOM. Pour l'instant, j'ai lu Spidey, Hulk, Marvel Icons, Xmen  et Wolverine. Les trois premiers (des hors séries) sont des histoires complètes (a priori). Je ne vous donnerez pas plus de détails sur les scénarii pour préserver les surprises. Sachez simplement que certains sont mieux traîtés que d'autres...
Des six lus actuellement j'ai préféré HoM et Wolvie, le premier car il pose le cadre et le second car il s'appuie directement sur l'histoire principale. Marcel icons, quand à lui, met en scène les Fantastic Four et doc Fatalis de façon très originale. J'ai d'autant plus aimé qu'habituellement je ne suis pas un fana de cette famille modèle de sup'H.
Sur le plan graphique, Olivier Coipel, le frenchy, est bien au dessus du lot de cette série (sans chauvinisme aucun).

Ce que je trouve le plus intéressant dans HOM, c'est la réflexion sur le point de vue. En effet,  on réfléchit souvent à ce qui ce serait passer si... que ce soit dans la fiction (si le journal de Rorscharch avait été lu...) ou la réalité (si dans les années 30, certains pays avaient réagi...). Dans le cas des X-men, que serait cette longue histoire si dès le début les différents créateurs de la série s'étaient placé selon le point de vue de Magnéto, si on avait été "conditionné" à lire la lutte homo sapiens / homo superior à travers l'oeil de l'homme magnétique ? Grâce à House of M on peut en avoir une version possible.
Malgré cela,  on a pour attitude légitime d'appréhender un récit en empruntant au personnage principal son état d'esprit, sa vision des choses sur ce qui est légitime de faire et ce qui l'est moins. Le cas d'école est la comparaison V (pour Vendetta) et Ozymandias (on trouve plus d'excuses au premier qu'au second juste parce que le récit est présenté selon son point de vue).
C'est pour cela que même si l'on redécouvre l'histoire des mutants sous un nouvel angle on a pris le pli de penser comme Charles Xavier et non comme Erick Lenscher. Et donc on se trouve plus souvent du côté des résistants humains que de la Maison régnante. C'est pour cela que HoM peut aussi être aussi un bon exemple de la bêtise dangereuse qu'est le racisme.

Bon... les limites maintenant.
Je n'oublie pas tout de même que l'opération HOM a tout de même un but commercial. En tout cas Panini ne l'oublie pas. Le design logo + bandes rouges et blanches permet de reconnaître les fascicules qui prennent en compte cet univers. Mais où le bas blesse, c'est que cela devient un alibi pour le fourrer sur quasiment toute les publications. Il est vrai qu'il y a au moins une histoire HOM dans ces comics-là mais parfois c'est un épisode sur les quatre présentés. Les trois autres étant pré-HOM. Je comprends tout à fait que pour les lecteurs qui veulent l'intégralité de ce cross-over, le repérage est des plus utiles ; mais il serait plus judicieux (plus honnête ?) de préciser qu'il n'y a que 20 pages HOM sur les 80 du comics. Peut être un logo intermédiaire ?
Autre remarque : on sait que HoM n'est qu'une parenthèse dans l'avancée Marvel, qu'il y aura un retour "à la normale" donc on peine à s'investir émotionnellement dans ce cross over. De plus Quid des personnages qui disparaissent ou qui n'ont plus d'identité secrète ?
Par contre cela représente un intérêt sur le plan de la narration car le lecteur (c'est à dire moi) frétille en se demandant comment les différents scénaristes vont pouvoir, au final, retomber sur leurs pattes sans utiliser le "Oh, elle avait rêvé tout ça !" Donc, wait and see, je vous en reparlerai sans aucun doute dans une prochaine chronique où je reviendrai en détail sur les différents fascicules..

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

pepevador 08/07/2006 16:37

Moi aussi j'ai acheté plusieurs mag et je m'en veux car quand on en a acheté deux mag, on a plus de limites, "tiens, et qu'est ce qu'il devient Wolwerine, et Spider-man?" voilà ce qui se passe, résultat le porte monnaie il devient assez vite malade et on espère à chaque fois avoir un peu d'argent pour le dépenser en un magazine qui ne nous donnera que des infos qui ne servent à rien où du moin pas grand chose. Et en plus, après House of M, Civil War! Ils n'en auront donc jamais fini!

Vlad 24/05/2006 00:28

Tu m'as presque donné envie d'essayer ! Dommage que j'ai la certitude blasée que tout ça ne donnera rien d'autre qu'une énième parenthèse. reste qu'effectivement, pour l'initié, c'est toujours jouissif de voir comment tel ou tel scénariste va se dépatouiller de nouvelles contraintes.

colin 19/05/2006 16:33

bravo, très interessant

Kawat' 19/05/2006 10:49

J'ai également mis les pieds dans le crossover de l'année.
J'avais surtout la peur de beaucoup trop de points de similitude avec l'ère d'Apocalypse avant de lire HOM , mais une fois plongé dedans cette peur c'est envolé.
Le seul point un peu génant , je ne suis pas les Vengeurs donc le fameux épisode de la dissolution des Vengeurs est pour moi inconnu , et comme cet événement est quand même à la base de la folie de la sorciére rouge , mais cela n'est pas vraiment dérengeant pour entamer le crossover en question.
HOM chamboule vraiment l'univers Marvel tel qu'il est connu , puisque de mémoire je pense pouvoir dire que cette situation ( Les mutant en tant qu'espéce dominante et totalement "intégrée" ) est une première dans l'univers Marvel.
Tu soulignes le point intéréssant sur les parutions qui n'ont rien à voir avec HOM et qui portent le logo du crossover , je me suis "fait avoir" sur le dernier X Men (que je ne suis plus depuis un bon moment ) en pensant y trouver au moins 1 épisode consacré à HOM , j'ai bien été décu puisque chacune des aventures de ce numéro se situe avant la maison M.
Tu mets également le doigt sur les répercutions aprés un crossover , il paraitrait qu'aprés le "retour à la normal" des parutions , l'empreintes HOM sera toujours présentes , en espérant que cela soit vrais , car tu as raison en disant qu'a chaque grand crossover revenir au choses normal est parfois rude , mais là il serait question pour Marvel de laisser aux personnages fortement impliqués dans HOM une bonne partie de leurs traumatismes causés par cet univers (chose rare puisque la plupart du temps un crossover comme tel donne plutot lieu à un univers paralléle et non à de vrais répercutions)
Logan avec Mystique , surement le couple le plus violant créé par  Marvel avec le duo Bishop/Deathbird
Pour le moment j'ai lu les partie 1 et 2 du crossover , le dernier Wolverine et le dernier XMen
J'espére juste que la suite soit aussi valable