Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mes petits détails de lecture (surtout BD), petits détails de vie

Kids de Arno... le retour

4 Février 2008 , Rédigé par Le steph Publié dans #bd "franco- belge"


kids-arno-album.jpg Petite chronique express...



    Hier j'ai retrouvé un album que je pensais à jamais perdu et irrémédiablement irrécupérable...
et pourtant...

    1986, Angoulême, festival de la BD
    Avec quelques amis nous essayons de faire la promotion de notre fanzine Beauty Palace...
    A tour de rôle, nous arpentons les allées des bulles...
    Au stand des Humanos, un jeune homme , un artiste, Arno...
    Chaque mois à l'époque, je dévore mon Métal Hurlant...
dont "Les aventures d'Alef Thau" de Jodo & Arno.
..

    Il me fait une superbe dédicace et accepte de me laisser son adresse pour une interview... Le crayonné rapide, l'encrage efficace et sûr. Ce personnage de soldat apparaît sous mes yeux. Arno me demande gentiment si le dessin me convient... je vous laisse imaginer la réponse...

kids-arno-d-dicace-copie-1.JPG


    Au fil de mes déménagements, certaines BD passent hélas aux pertes et profits.... Depuis plusieurs années (cinq, dix ans ?), je pensais que "Kids" de Arno faisait partie du lot...

    Et bien non !...


    Ce n'est peut être pas le meilleur album de sa carrière météorique, il regroupe les premières histoires courtes publiées dans divers magazines de l'époque (rock & folk, métal, à suivre... ) avec pour certaines, des scénari de José Louis Bocquet.  Les récits (noirs, d'anticipation, historiques...)  mettent en scène des enfants ou des adolescents entrés trop tôt dans le mondes des adultes. Le résultat est inégal mais contient les prémices d'une oeuvre en devenir...

    N'empêche, le fait de relire ces planches m'a replongé dans l'ambiance de cette époque... et m'ont fait penser à un artiste aujourd'hui disparu..

.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ÉLias_ 06/02/2008 15:23

Regretté Arno que je n'ai pas relu depuis une éternité. Son trait rond et chaleureux m'avaient beaucoup marqué. En particulier sur "Augustin" prépublié dans À suivre, si je ne dis pas de bêtise. C'est presque une influence que j'avais fini par oublier.

Ta dédicace est superbe. Quelle chance !

É.