Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mes petits détails de lecture (surtout BD), petits détails de vie

"Lucille" de Ludovic Debeurne

28 Novembre 2007 , Rédigé par Le steph Publié dans #bd "franco- belge"

 

Lucille.jpg
     Un coup de coeur, un coup au coeur...

  Il y a quelques mois je m'étais intéressé à la sortie de ce livre. Déjà, livre-objet sortant des standards de la bd, ce gros volume sortait du rang (quoique, depuis longtemps certains éditeurs tel que Casterman, L'Association ou Cornélius ont brisé la prépondérance du "48 pages CC"). De plus ma nièce s'appelant Lucille, je me projetais déjà en période de Noël ("tiens, pourquoi pas une bd ?").  Finalement, ma rencontre avec l'ouvrage s'arrêtait provisoirement là.
L'autre jour pourtant, à la bibliothèque, mon oeil fut à nouveau attiré par "Lucille". Je l'empruntais donc.

    Le graphisme tout d'abord. Car c'est dans un premier temps cet aspect-là qui intrigue et sort du lot. En effet, nous ne sommes pas ici dans les classissiques planches avec gaufrier mais Ludovic  Debeurne nous avait déjà confrontés à son trait précis et sec. N'usant pour ainsi dire quasiment jamais d'ombre ni de trame, ses planches se tendent vers la gravure d'illustration épurée. Libéré des cases, son dessin s'enrichit en émotion par l'ascétisme de sa ligne.

    L'histoire ensuite. Nous suivons le destin croisé de deux adolescents, Lucille et Arthur, en mal d'amour et aseptisé et stérile chacun à sa manière sur le plan relationnel et social. Elle anorexique victime d'une mère trop présente, lui pseudo sataniste bourreau de ses amis d'infortune. De leur rencontre devant tout au hasard va naître une idylle, dans un premier temps platonique, qui va les entraîner dans un long périple tant géographique qu'intérieur.

    Efficace et avare en effet gratuit, ce récit ne peut laisser de marbre, personne n'en sortira indemne et insensible, ni Lucille, ni Arthur,... ni le lecteur...

    Cet ouvrage indispensable, à la fois appel d'air vers les autres et réflexion sur sa propre expérience du passage à l'âge adulte, représente un des OVNI de cette année qui va bientôt tirer sa révérence... Lu par hasard...  (heureux hasard parfois), conseillé avec conviction !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Claire 06/03/2008 00:28

Sinon, sans transition, tu as lu "La Croix de Cazenac" ? moi j'aimais bien et j'ai été obligé d'arrêter en cours de série (il faudra vraiment que je la reprenne) en tout cas, je te la conseille, j'ai beaucoup aimé !

Le steph 19/03/2008 09:37

En effet ... c'est "sans transition" !... j'ai lu les premiers volumes, mais comme beaucoup de séries, "La croix de C" s'essouffle petit à petit d'album en album...Beaucoup d'auteurs ne savent pas s'arrêter... Beaucoup d'éditeurs aussi !...

Claire 06/03/2008 00:16

Ah oui, je l'ai vu aussi dans ma bibliothèque l'autre jour, et comme j'ai une amie qui s'appelle Lucille j'ai faillis le prendre mais... j'avais déjà trop de BD et mangas empruntés !! Je le prendrai la prochaine fois, tu m'as donné encore plus envie de le lire !En parlant, des grosses BD qui sortent du "48 pages CC", j'en avais lu une vraiment géniale, avec des dessins noir et blanc assez simples mais très expressifs et une histoire autobiographique, je crois, très intéressante. Bon c'est pas très utile que j'en parle étant donné que j'ai oublié le nom de cette BD ! mais si je retrouve le nom je te le redis, je pense que ça te plaira !

Kactusss 30/11/2007 17:40

Pour moi, c'était le meilleur album 2006 sans conteste. A Angoulême, ils en ont décidé autrement... Mais une bonne nouvelle arrive : la sortie d'une autre bd de Ludovic, encore un autre pavé, qui a déjà gagné l'inconturnable des critiques Bo Doï.